Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 pdf VERSION IMPRIMABLE

Devant le mépris de la Direction, la Cgt BNP Paribas quitte la séance de négociation du 6 octobre.

RÉUNION INTERSYNDICALE DU 6 OCTOBRE MATIN

Lors de cette réunion, comme nous l’avions annoncé hier, la Cgt BNP Paribas a proposé la mise en place d’une plateforme revendicative commune.

Nous avons assorti cette proposition, d’un élément incontournable :

  • la position commune devait contenir à minima, l’exigence d’une mesure pérenne chiffrée à un niveau que nous avons qualifié de « acceptable ».

Sur ces bases, la mise en place d’une intersyndicale n’a pas aboutie.

Les représentants des 4 O.S ont convenu de se revoir après la séance de négociation de l’après-midi.

SÉANCE DE «NÉGOCIATION»

La Direction a persisté dans sa ligne de conduite, et propose une prime à verser sous une forme à définir, qui passerait de 600 euros à 800 euros pour tous.

La Cgt BNP Paribas a fait observer que la Direction persiste à vouloir débattre uniquement sur la base de ses propositions. Elle ne prend en compte, aucune demande des organisations syndicales.

Pas de mesure pérenne, pas de grille des salaires, aucune mesure sur l’Emploi et l’amélioration des conditions de travail, ni même de mesure annexe telle que la prise en charge des frais de transport sur l’ensemble des territoires.

Pour la Cgt BNP Paribas, il faudra bien entrer dans une négociation loyale et respectueuse des salariés.

LA DIRECTION S’EST PERMIS DE FAIRE DU CHANTAGE

«Si nous prenions une mesure pérenne, il faudrait diminuer le budget consacré aux augmentations individuelles» !

Cette incroyable déclaration a immédiatement été complétée d’un chantage à peine voilé sur l’emploi : « dans le secteur bancaire, nos concurrents réduisent l’emploi, en France et en Europe...»

Ces paroles sont inacceptables ! Quel mépris vis-à-vis de l’ensemble des Personnels de notre Entreprise !

LA CGT BNP PARIBAS QUITTE LA RÉUNION EN CLAQUANT LA PORTE

L’attitude de la Direction lors de cette séance est inacceptable.
La délégation Cgt BNP Paribas a claqué la porte, non sans rappeler que le vrai problème réside dans la politique de partage de la valeur ajoutée.

partage valeur ajoutee

Pour la Cgt BNP Paribas, la Direction favorise clairement la rémunération des apporteurs de capitaux, au détriment du Personnel qui crée la valeur.

Nous avons donc laissé la Direction continuer à «négocier» de la sorte, avec les autres organisations syndicales.

La Cgt BNP Paribas reprendra contact avec les autres O.S, pour étudier avec celles qui le souhaitent, la conduite à tenir devant une telle situation.

La Cgt BNP Paribas demande à nouveau à la Direction de faire des propositions qui soient respectueuses des aspirations et demandes des salariés.

L’Entreprise affiche des niveaux de résultats très importants. Notre D.G a bénéficié d’un «rattrapage de rémunération» de 26%.
Pour la Cgt BNP Paribas, il n’est pas envisageable que le Personnel subisse l’absence de mesure pérenne 2 années de suite.

APPEL À L’ACTION ?

Pour une évolution positive de cette «négociation», il nous parait incontournable d’appeler l’ensemble du Personnel à l’action.

Dans les jours à venir, la Cgt BNP Paribas vous tiendra informés de l’évolution de la situation.

N’hésitez pas à nous faire part de vos réactions sur notre adresse lotus :

PARIS IRP CGT DELEGATION NATIONALE

LE POUVOIR DES ORGANISATIONS SYNDICALES RÉSIDE DANS L’IMPLICATION DES SALARIÉS