Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 pdf VERSION IMPRIMABLE

NAO2019

Comme tous les ans, les négociations obligatoires vont se tenir en septembre.
Les faibles résultats des années précédentes ne doivent pas faire oublier que ces négociations représentent un enjeu majeur de rémunération pour de nombreux salariés...

La faiblesse des pourcentages proposés par la Direction remet largement en cause les augmentations collectives des salaires. La Direction entend privilégier l’individuel et la rémunération au mérite.

Pour autant, les substances des augmentations et promotions sont très basses et inchangées depuis 2010.

L’écart entre deux augmentations et deux promotions s’est accru considérablement, à tel point qu’il n’existe pratiquement plus de perspectives de carrière pour les salariés dans notre entreprise.

La partie variable de la rémunération est attribuée sur des critères arbitraires et l’écart de montant est énorme selon que l’entité est considérée comme centre de profit ou de coût.

L’enveloppe pour l’égalité des salaires entre femmes et hommes est reconduite chaque année, ce qui démontre la difficulté à régler la parité salariale.

Les salariés sont laissés pour compte au profit de la rémunération des actionnaires et des dirigeants qui ne connaît ni la crise, ni l’austérité.

 Evolution Dividendes PI

POUR COMPARAISON :

  • Actionnaires : 50 % du résultat net leur est distribué.
    Le montant des dividendes a augmenté de près de 12% en un an.
  • Salariés : 3 % du résultat net est distribué au personnel en participation + intéressement. Ce montant est en baisse de 0,47% en un an.

 union

A Air France, l’intersyndicale n’a pas hésité à revendiquer 5,1 % de rattrapage de salaire, soutenue en cela par une importante majorité des salariés, loin des pourcentages de mesures pérennes accordées depuis des années à BNP PARIBAS. La mobilisation des salariés et l’intersyndicale n’y sont pas pour rien.

Bien entendu le contexte d’Air France est différent de celui de BNP PARIBAS, et nous n’entendons pas comparer.

A BNP PARIBAS, la Cgt se heurte au refus des autres Organisations Syndicales représentatives, pour construire une plateforme commune de revendications.

La CGT reviendra auprès de vous sur le volet EMPLOI de ces négociations.

Sujet sur lequel nous sommes dans une situation critique à BNP PARIBAS !