Investissez la Cgt - Syndiquez vous

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

 lettre ouverte

Monsieur le Directeur Général,

Nous avons fait le constat, au travers de chiffres publiés par BNP Paribas que la santé de notre Entreprise est bonne, voire très bonne.

7,7 milliards de bénéfice net en 2016, est, en effet, un chiffre record. Il a d’ailleurs été annoncé, dans la foulée, une augmentation des dividendes de 16,9 %. Les résultats du premier trimestre 2017, sont à nouveau en augmentation de 7 % et de 13,2% hors éléments exceptionnels.
Vous annoncez une nouvelle augmentation des dividendes via l’évolution du taux de distribution des bénéfices de 45% à 50%.

La Cgt ne peut que se féliciter de la bonne santé de BNP Paribas.

Nous souhaitons que, dans ce contexte, les salariés de notre Entreprise puissent, eux aussi, en recueillir les fruits, que ce soit du point de vue des salaires, que de celui de l’emploi.

Pour ce qui concerne l’aspect des rémunérations conventionnelles (salaires fixes pérennes), un partage équitable de la valeur ajoutée entre les salariés, nous semble nécessaire et urgent.

Ces deux dernières années, les décisions de la Direction étaient de ne pas augmenter les salaires de son personnel dans le cadre de la Négociation Annuelle Obligatoire. Les salariés et leurs organisations syndicales comprendraient mal que cette politique perdure.

De plus, pendant que vous imposiez une politique de rigueur salariale à la très grande majorité d’entre nous, les éléments suivants, issus de vos propres documents ont pu être mis à jour :

  • Évolution sur 5 ans
    • Masse salariale + 3.72 %
    • Dividendes distribués + 77.21 %
  • Évolutions 2016
    • Rémunérations des dirigeants + 13 %
    • Rémunérations des mandataires sociaux non dirigeants + 34 %
    • Montant global des 10 rémunérations les plus élevées + 15.85 %
    • Part des rémunérations dans la valeur ajoutée - 5 %

La Cgt BNP Paribas fait le constat d’un écart qui se creuse encore entre les revenus les plus modestes et les plus élevés.

Par ailleurs, en dehors des augmentations collectives qui se sont clairsemées au fil des ans, le montant des enveloppes consacrées aux révisions individuelles a fortement baissé pour ne plus représenter que 1.5 % de la masse salariale. De ce fait, la moyenne entre deux révisions de situations est passé à 41 mois, voire 47 mois pour BDDF Opérations.

La Cgt BNP Paribas considère qu’il s’agit d’une double peine pour celles et ceux qui font preuve de professionnalisme, d’exigence et de rigueur au quotidien, et qui ont largement participé à ces bons résultats.

Pour toutes ces raisons, la Cgt vous demande de modifier en profondeur votre politique sur les rémunérations conventionnelles, que ce soit pour les mesures collectives ou individuelles.

Pour ce qui concerne les aspects de l’emploi dans les années à venir, il a été annoncé, au Comité Central d’Entreprise BNPP, tant à travers les orientations stratégiques qu’à travers la Commission RH, une forte réduction des effectifs. Rien que pour 2017, vous annoncez la destruction de 500 à 600 emplois.

Les raisons que vous avancez sont « une absolue nécessité de réduire les coûts et les frais généraux, ainsi qu’un basculement vers le tout digital », avec un fort investissement dans les moyens.

La Cgt, vous interpelle solennellement sur votre responsabilité en termes de conditions de travail, et de visibilité sur les déroulements de carrières :

Les représentants du Personnel vous alertent régulièrement sur les dégradations des conditions de travail et des réductions d’emploi qui découlent des réorganisations permanentes.

  • La Cgt vous demande qu’une part des gains de productivité qui vont découler des évolutions technologiques, soit consacrée à l’absolue nécessité d’améliorer les conditions de travail.

Les représentants du Personnel vous alertent également sur l’opacité qui recouvre les évolutions de carrières. La révolution numérique annoncée doit faire l’objet d’une gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences :

  • La Cgt vous demande d’informer clairement le Personnel :
    • sur les évolutions professionnelles à venir,
    • sur la création des parcours de formation qui seront ouverts afin d’acquérir les connaissances permettant d’évoluer dans la banque de demain.

La réalisation de soi, le développement « du capital » humain, sont à nos yeux les « absolues nécessités » les plus prégnantes.

Cordialement,

Laetitia VALLÉE
Déléguée Syndicale Nationale CGT adjointe
François BESNARD
Délégué Syndical National CGT

.

RECHERCHER

QUI EST EN LIGNE ?

Nous avons 63 invités et aucun membre en ligne