Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 pdf VERSION IMPRIMABLE

CCE – Séance plénière du 21 juin 2018 - AVIS RENDU PAR LA CGT

centre service

C’est donc déjà le moment de rendre un avis sur le 21ème projet 20 20.

Il commence à suffire que de se réfugier derrière les vents contraires pour saigner, une fois de plus, projet par projet, les effectifs de BDDF.

Des vents contraires certes, mais des vents favorables pour certains puisque les bénéfices, les dividendes ou les plus hauts salaires ne connaissent pas la crise.

Quant à la motivation liée à la baisse du PNB, là aussi, la réponse n’est pas à la hauteur puisque force est de constater que l’érosion du PNB est corrélée plutôt à des erreurs stratégiques, et nous ne focalisons même plus sur l’irréel projet préférence client, ou aux errances des marchés.

Toujours est-il que nous ne validons en aucun cas, malgré la réception tardive du rapport d’expertise, le sentiment que ce CENTRE DE SERVICE soit un impératif économique et commercial.

Nous nous interrogeons encore sur la « fake news » reprise par une soi-disant étude d’une « ECOUTE RESEAUX » de 2016 par laquelle le gain attendu en termes de réductions de la charge de travail en agence serait de 24%.

Nos outils de représentants du personnel invalident totalement ce constat et reposent sur la vie réelle des agences et des salariés de nos agences ainsi que sur les besoins réels de nos clients.

Il apparaît plus logiquement que ce CENTRE DE SERVICE opèrera les « virements de salariés » et les rétrocessions de coûts salariaux.

Naturellement, devant ce sacrifice à venir d’une partie de l’équivalent de 2 à 4% des postes de travail par an, comme prévu dans l’inique plan stratégique BDDF RH 2020 et ce sur une base de 26.000 salariés (faites vos comptes) , et devant l’évidente orientation de la direction qui souhaite se débarrasser du «retail», considéré comme peu rentable, la Cgt rend un avis défavorable, tout comme l’ont rendu nos collègues de l’ITNC-HSCT, et angoisse déjà à l’idée d’ un nouvel échec économique et commercial !