Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 pdf VERSION IMPRIMABLE

investir humain

DÉCLARATION PRÉALABLE DE LA CGT À MARIE-CLAIRE CAPOBIANCO

On y est enfin ! C’est donc mi-mars que va être dévoilée la Stratégie affectée à BDDF, et nous parlons affectation, pas affections, nous n’en sommes pas encore là même, s’il s’agit de BDDF !

Nous vous l’avouons cependant tout de go, nous craignons, nous à la Cgt, que votre présentation nous laisse sans voix, car depuis déjà quelques années, la voie dans laquelle vous nous avez engagé, a de sérieux relents mécaniques et ce n’est pas notre Directeur Général lors de la présentation des orientations stratégiques 20 20 qui a pû nous rassurer à ce sujet.

La stratégie BDDF 20 20, devin, il ne faut pas l’être pour deviner que la conjoncture n’étant pas favorable, les orientations, pour maintenir le PNB, voire l’améliorer, se feront au détriment des coûts, lesquels seront déjà impactés largement par de forts investissements en faveur de la digitalisation !

Et pourtant, BDDF est depuis trop longtemps sous-alimentée, essoufflée par les ponctions continuelles sur ces effectifs et sur son réseau d’agences, aussi peine-t-elle à contribuer, à sa juste hauteur, à l’alimentation des cagnottes « dividendaires » !

BDDF, depuis des années, s’anémie et se retrouve entichée de son alter ego, qui entretient des relations amensales : la banque en ligne, cette dernière inhibant le développement du réseau, phagocytant la totalité des «aides», sans que la banque historique n’en retire le moindre avantage !

Notre patient, dont on aperçoit les symptômes de ses troubles de l’alimentation, asphyxie ses plus de 30.000 cellules grises, et cette couleur se définit surtout par rapport au moral des salariés !
Et ce ne sont sans doute pas les perfusions à base de CDD, d’intérimaires qui revitaliseront BDDF.

Malheureusement, et pour le pire, le diagnostic qui aurait pû être fourni par le GPS, à savoir le recensement des perceptions et des attentes de chacun, la définition et la mise en place d’actions adaptées, ne nous est même plus fourni, aussi comprendrez-vous volontiers que le remède stratégique, que vous allez nous appliquer, puisse nous apparaitre douteux et contestable.

Nous espérons toutefois, qu’en dehors de la ratiocratie ambiante et la quantophrénie perpétuelle, votre plan stratégique s’ouvrira sur les plus de 30 000 matricules ou UID et ne les amènera pas en voie de « watsonisation » !

Nous vous rassurons toutefois et vous confirmons ne pas idolâtrer les communautés amishes ; la Cgt ne craint pas les innovations pour peu qu’elles améliorent les conditions de travail et servent en priorité le progrès social plutôt qu’être des vecteurs de déshumanisation du travail ou de casse des liens sociaux.

Il vous faudra beaucoup de courage et de persuasion pour nous convaincre que, dans vos orientations stratégiques, il est fait cas de l’humain et des salariés, mais aussi des clients, ceux que l’on préfère, c’est-à-dire tous, afin que leur soit garanti un réseau digne de ce nom et de proximité. Et nous attendrons patiemment, que, dans votre présentation, soit abordée la formation, étrangement absente dans les accords GPEC, dans son analyse stratégique pour aider à la transversalité ou la mobilité vers les nouveaux métiers !

A notre sens, développer une Entreprise est tout le contraire d’un résultat net en hausse sensible, résultant d’une baisse ou d’une stagnation du PNB.
Avec un tel niveau de résultats, investir aussi dans l’humain pour garantir une progression du PNB ne relève pas d’un manque de réalisme ou d’une idéologie surannée !