Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 pdf VERSION IMPRIMABLE

plan strategique

DÉCLARATION PRÉALABLE DE LA CGT À JEAN-LAURENT BONNAFÉ

Lors de cette séance plénière du CCE, vous allez intervenir sur les résultats financiers de l’année 2016 et présenter le plan stratégique 2020.
Ces 2 sujets ont une grande importance pour le présent et l’avenir du personnel ! La Cgt BNP Paribas se fait donc le porte-parole des salariés et vous demande des engagements dans ces 2 domaines.

RÉSULTATS

Les résultats que vous avez commentés dans une interview vidéalisée, sont, et c’est le moins que l’on puisse dire et attendre de la meilleure banque du monde, bons.
Ces résultats sont, bien évidemment, le fruit du travail de vos équipes !

A ce propos et dans vos propos, vous estimiez que les équipes étaient en forme !
Permettez-nous d’en douter, et ce ne sont pas :

  • les visites régulières auprès de nos collègues,
  • le désastreux rapport de l’OMSAD,
  • le taux d’absentéisme dont les progressions risquent d’être aussi éclatantes que celles des dividendes,
  • l’enfouissement du GPS de BDDF, non commenté, ou les commentaires des GPS des autres structures,

qui sont des marqueurs de la forme de vos équipes et donc qui vont infirmer nos doutes !

Mais peut-être ne parliez-vous que des équipes de Direction, qui, et là, la Cgt vous rejoint, débordent d’énergies pour triturer, dé-triturer, tricoter, détricoter, structurer, déstructurer notre entreprise !!! De projets en projets jusqu’à l’épuisement !

Et pourtant, notre Dieu marché a mal réagi à ces annonces ; est-ce parce que ce dernier estime que notre capacité bénéficiaire a atteint ses limites, que les marges de progression sont limitées en fonction de la conjoncture et de la réglementation, ou est-ce tout simplement parce que l’annonce de l’augmentation du taux de distribution programmé à l’avenir à 50% au lieu des 45% actuellement n’a pas suffi !
C’est aussi vrai que derrière l’appellation marché se cachent des actionnaires, tous empreints de pléonexie, ce désir farouche d’avoir toujours plus.

Plus prosaïquement, pendant que les actionnaires pratiquent le « Pénélopage », à savoir obtenir de sympathiques rémunérations pour un travail peu évident à justifier, la grande majorité des salariés, pour de menus compléments d’intéressement se décarcasse, jusqu’à se dédoubler, pour effectuer uniquement le quotidien !

Aussi, à la lecture des résultats, prenons-nous délibérément le contrepied de cette course à la rentabilité et vous demandons, une nouvelle fois, une amélioration notable de vos politiques d’emploi et de mesures salariales !
Pour la Cgt BNP Paribas, cette politique de redistribution à sens unique doit être changée et c’est votre responsabilité que de renégocier ces aspects avec le Conseil d’Administration.

PLAN STRATÉGIQUE

Concernant le plan stratégique, dont nous avions eu quelques primeurs par presse interposée, vous allez «vaillamment» nous engager dans le développement du digital. A juste titre, sans doute, puisque le volet «transformation numérique» est réclamé depuis quelques temps par nos clients ; mais aussi par les investisseurs et, dans cet environnement conjoncturel peu favorable, cette transformation, lourde en investissements, sera couplée à coup sûr à des réductions de coûts.

Nous vous demandons de ne pas négliger le contact humain et l’emploi.

  • le contact humain, car le client qui pousse la porte de notre établissement, lorsqu’il existe encore des portes, attend le meilleur service, la meilleure écoute,
  • l’emploi, car les emplois sont sous pression du numérique et d’après certaines études, la disruption numérique amènerait à la destruction de 30% des emplois ainsi qu’à la fermeture de nombreuses agences.

Aujourd’hui, nous perdons pied dans de nombreux domaines, les études de satisfaction clients le confirment, et ce n’est sans doute pas en voie d’amélioration avec l’organisation mal nommée « Préférence Client », même sous sa deuxième version !

Pour la Cgt, nous soulignons aussi un grand besoin d’investissement dans l’amélioration des process organisationnels et informatiques mais aussi et surtout dans l’emploi, car c’est lui qui permettra une réelle disponibilité du personnel afin de répondre aux besoins légitimes de nos clients.

Au-delà de la digitalisation, nous attendons surtout de votre présentation qu’elle nous convainc quant à la possible réalisation de ses objectifs, tant la conjoncture demeure chaotique, les scénarii aléatoires et les potentiels de croissance douteux et nous souhaitons vivement que parmi les objectifs, le volet HUMAIN ait toute sa place !