Investissez la Cgt - Syndiquez vous

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 pdf ARTICLE AU FORMAT PDF

La Cgt n'était pas signataire de l’accord GPEC arrivant à échéance.
Les négociations sur la prorogation de l'accord n’ont pas permis de corriger des aspects négatifs majeurs.

Maintien de l’emploi

 GPEC

Les représentants de la Direction jugent l’accord antérieur «très protecteur pour les salariés».
Selon elle, l’objet de ces négociations était une simple mise en conformité du texte, avec les évolutions législatives et réglementaires.

Pourtant

Au moment où débutaient les négociations, un plan était annoncé à BNP Paribas Fortis sur les années 2016 / 2018…, avec la suppression de 2.430 emplois.
Dans le même temps, la Direction recevait la coquette somme de 2 milliards « d’excédents », provenant de la filiale Belge !

L'accord qui vient à expiration n'a pas empêché la mise en place de plusieurs Plans de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) dans le Groupe (Antilles Guyane, Personal Finance, Laser Cofinoga, etc...).
Un nombre important de collègues est resté sur le bord du chemin.

Mobilités internes

La Direction affirme que les mobilités internes sont dans « l’ ADN » du Groupe.
Des éléments factuels entrent en contradiction avec cette affirmation :

  • les « propositions » de départ du Groupe, plutôt que des mobilités, ne sont pas rares.
  • dans le cadre du PSE Antilles / Guyane, les salariés dont l'activité vient en Métropole sont prioritaires pour suivre leur travail mais..., les frais de déplacement et les mesures d'accompagnements sont à la charge des salariés !
  • depuis juin 2015, les emplois relatifs à l'organisation, la MOA, le marketing, sont retirés des familles d'emplois "fonctionnelles" ouverts à une approche transversale et centralisée de l'offre de postes.

Lors du PSE de Cetelem / Personal Finance, en termes de «gestion prévisionnelle», des salariés étaient invités à rester chez eux, dans l’attente d’une proposition de poste.

Formation

Formation

La Direction s'est contentée d’inclure les nouvelles dispositions.

Le projet d'accord rend obligatoire l'entretien de début et de fin de mandat, pour les élus et mandatés. Ces dispositions existent dans les accords de droits sociaux depuis 2009. Elles n’ont pourtant jamais été mises en œuvre.

Le financement de la procédure de Validation des Acquis par l’Expérience (VAE) n’est toujours pas pris en charge par la Direction.

L’avis de la Cgt

Pour la Cgt, la Gestion des Emplois et des Compétences est un sujet sérieux, important pour le Groupe, et avant tout pour les salariés.

Nous souhaitions d’importantes améliorations sur le traitement humain des réorganisations.
Le nouvel accord ne corrige pas les principaux risques d’absence de choix de mobilité et de mise en place de Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE).

L’accord a une validité de 3 ans.
La Direction précise qu’elle ne s'interdit rien en termes d'externalisations ou de mutualisations (avec des filiales ?), à partir de 2017 !

Pour ces motifs, la Cgt ne signe pas l’accord du Groupe BNP Paribas sur la GPEC.

pdf Consulter le texte de l'accord

RECHERCHER

QUI EST EN LIGNE ?

Nous avons 61 invités et aucun membre en ligne