Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

La négociation Annuelle Obligatoire a débuté ce jour à 14h30.
Voici les propositions que la Cgt présente en ce moment à la Direction.

NAO 2016

RÉMUNÉRATIONS

RÉDUCTIONS DES ÉCARTS DE RÉMUNÉRATION EXPRIMÉS EN MONTANTS BRUTS

Depuis de nombreuses années, les écarts de rémunérations s’amplifient inexorablement, atteignant un niveau parmi les plus élevés de la profession.

En 2014, les rémunérations les plus importantes étaient 129 fois plus élevées que les rémunérations du premier décile (moyenne des 10% du personnel ayant les rémunérations les plus basses).

  • La rémunération fixe + variable la plus élevée était de 2.700.000€
  • Le salaire moyen du premier décile Techniciens était de 20.882€/an
  • Le salaire moyen du premier décile Cadres était de 35.598€/an.

Pour la Cgt, il est grand temps d’entamer une réduction de ces écarts.

Pour une meilleure répartition des richesses, la Cgt propose :

1. Que les écarts de rémunérations (fixe + variable) soient limités :

  • Pour les Techniciens : écart maximum de 1 à 90
  • Pour les Techniciens de + de 50 ans : écart maximum de 1 à 75
  • Pour les Cadres : écart maximum de 1 à 65
  • Pour les Cadres de + de 50 ans : écart maximum de 1 à 60
  • Pour les Cadres supérieurs (HC) : écart maximum de 1 à 20

2. La mise en place de rémunérations minimales (fixe + variable) :
En termes de rémunérations, la traduction de ces écarts est la suivante :

  • Pour les Techniciens : 30.000€ (2,7M€/90)
  • Pour les Techniciens de + de 50 ans : 36.000€ (2,7M€/75)
  • Pour les Cadres : 41.500€ (2,7M€/65)
  • Pour les Cadres de + de 50 ans : 45.000€ (2,7M€/60)
  • Pour les Cadres supérieurs (HC) : 135.000€ (2,7M€/20)

3. Que le montant de la rémunération variable ne puisse être supérieure au salaire fixe.

Pour mémoire, concernant les Cadres :

  • Le plafond de la sécurité sociale est fixé à 38.040€
  • Le salaire de base fixé par l’AGIRC est de 41.913€

Dans d’autres banques françaises, l’écart maximum est de 1 à 28. Compte tenu de ces éléments de réflexion, la banque peut satisfaire à ces demandes de réduction des écarts sans nuire à son développement.

MESURES GÉNÉRALES

La Cgt propose :

  • Une mesure générale avec échelonnement du pourcentage d’augmentation, valeur 1er janvier 2016.
    Un effort particulier doit être fait pour les plus bas salaires à hauteur de 10% assorti d’un plancher de 3.250€/an.

La Cgt demande :

  • L’ouverture de négociations en vue de la création d’une grille de salaire par métier repère.
  • une revalorisation de la grille des substances à hauteur de 10% par tranche.
  • Une réduction de la fréquence moyenne des révisions salariales.
  • La prise en charge de la GMP à 100% par l’Entreprise.
  • La prise en charge des frais de transport sur tout le territoire.

EMPLOI

LA CGT DEMANDE

  • Que les réorganisations à venir ne soient pas empreintes d’externalisation et/ou de dumping social.
  • L’arrêt des mobilités imposées par l’abandon d’activités en territoires.
  • Le maintien d’emplois qualifiés dans tous les secteurs d’activité de la banque.
  • Que des engagements soient pris en termes de prévisions annuelles d’Emploi.
  • Qu’il soit mis fin aux trop nombreux emplois précaires et au développement des postes vacants.

Plutôt qu’une politique de gestion, la cgt demande que l’entreprise travaille à une véritable politique de développement.

EGALITE PROFESSIONNELLE

LA CGT DEMANDE

  • Une accélération du rattrapage des écarts de revenus Femmes/Hommes.
  • Que la distinction soit faite entre mesure de rattrapage et augmentation individuelle.

INTERESSEMENT PARTICIPATION

Les modalités de distribution de l’intéressement et de la participation accentuent également les écarts de revenus du personnel du groupe.

Dans le but de réduire là aussi les écarts, la Cgt demande l’ouverture de négociations sur ces deux sujets.

pdf VERSION IMPRIMABLE