Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 pdf VERSION IMPRIMABLE

 Prime Macron

ConStAnCe et PerSIStAnCe

Les organisations syndicales unanimes ont persisté à demander la réouverture de la NAO et d’une négociation sur l’emploi et les conditions de travail sans attendre les groupes de travail proposés par la Direction après les élections professionnelles de 2019.

Constance de la Direction qui rejette les demandes formulées par les représentants du Personnel. Elle a précisé les modalités de versements de la prime annoncée le 12 décembre.

ProPoSItIonS De LA DIreCtIon

Versement aux salariés en CDI, CDD et alternants présent au 31/12/2018, d’une prime de 1.000 euros (au prorata du temps de travail) défiscalisée et désocialisée sur le salaire de janvier 2019.

Les bénéficiaires de cette prime seraient les salariés percevant une rémunération inférieure ou égale à 3 fois le smic brut annuel (soit 53.944,92 euros).

Dans cette rémunération sont compris : le salaire brut conventionnel, le bonus, le variable, les primes d’astreinte et autres, les commissions, les heures supplémentaires.

Selon la direction, plus de 67 % des salariés toucheraient cette prime, mais au regard de ce qui rentre dans le calcul de la rémunération, on peut en douter.

ConCrètement

Rappelons que la Direction a la possibilité de mettre en oeuvre ces propositions avant le 31 janvier, sans passer par un accord d’Entreprise.

Pour l’heure, les Organisations Syndicales restent dans l’attente du projet d’accord que la Direction doit nous transmettre.

Plus le projet d’accord tardera à nous être transmis, plus il sera difficile pour la Direction de tenir son engagement de verser la prime avec la paye de janvier.

A réception du texte, l’ensemble des Organisations Syndicales a décidé de se concerter avant toute réponse définitive à la Direction.