Investissez la Cgt - Syndiquez vous

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 pdf VERSION IMPRIMABLE

UNE SÉRIE DE PROJETS QUI CASSENT TOUS NOS CONQUIS SOCIAUX

La nouvelle réforme du droit du travail à travers toute une série de décrets en préparation, vise à généraliser la précarité, à faciliter les licenciements, à détourner les règles de négociation, de représentation et de défense collectives des salarié·e·s.

Au fil de la publication des décrets d’application des ordonnances, la « loi travail » est une transformation profonde des relations entre la·le salarié·e et son employeur qui ne porte pas son nom.

Cette attaque contre le Code du travail et le statut de salarié·e repose sur 3 piliers :

  • simplification des modalités de licenciement individuel et collectif,
  • fusion des instances représentatives du personnel et réduction du champ d’intervention,
  • renvoi de la négociation qui, jusqu’à présent, relevait de la branche au niveau de l’entreprise.

Les études et sondages montrent que la loi travail XXL est source d’inquiétudes légitimes pour une grande majorité de nos concitoyens qui ne veulent pas de nouvelles régressions sociales.

POURTANT, LE GOUVERNEMENT, SOUS TUTELLE DU MEDEF,PERSISTE ET SIGNE

Les décrets ne sont pas encore publiés que le gouvernement lance une autre série de réformes sur :

  • La formation professionnelle,
  • l’apprentissage et l’assurance chômage,
  • avant de s’attaquer aux retraites…

Le Président Macron veut :

  • nous soigner moins,
  • nous payer moins,
  • nous loger moins…

Et au final, détruire simultanément l’ensemble des protections des salarié e s.

L’augmentation dérisoire du pouvoir d’achat immédiat est un leurre

16novembre

Toutes ces ponctions sur les budgets sociaux viendront directement impacter les revenus de la population.

La résignation n’est pas de mise alors que rien ne justifie toutes ces régressions sociales !

Il est grand temps de mettre un coup d’arrêt à cette politique et d’exiger de véritables mesures de progrès social en faveur des salarié·e·s, des jeunes, des retraité·e·s.

Notre pays en a les moyens :

  • la France est championne d’Europe des dividendes versés à ses actionnaires (54 milliards d’euros l’an dernier),
  • les député·e·s ont voté la baisse de l’ISF pour un montant de près de 4 milliards d’euros…

AGIR LE 16 NOVEMBRE

L’intersyndicale CGT ,FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL a décidé de poursuivre et d’AMPLIFIER L’ACTION ENGAGEE contre ces projets faisant le constat «d’une politique libérale visant à accroître les inégalités au profit d’une minorité».

Si dans nos secteurs, le Patronat est à la pointe des revendications du Medef et met en oeuvre tranquillement restructurations et fermetures d’agences utilisant la « révolution numérique » au seul bénéfice des actionnaires.

Nous devons être à la pointe des revendications pour le progrès social au service de toutes et tous.

Le 16 novembre partout en France
je me mobilise, je manifeste, je fais grève.

Pour consulter la carte des manifestations dans les départements :

RECHERCHER

QUI EST EN LIGNE ?

Nous avons 62 invités et aucun membre en ligne